SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Le Peuple des Rennes



"Le Peuple des Rennes"
de
Megan Lindholm

Editeur :
 

"Le Peuple des Rennes"
de Megan Lindholm


Megan Lindholm marque son retour avec cette fresque préhistorique qui évoque les cycles de Jean M. Auel et ses portraits de personnages féminins. Lindholm y insuffle un Chamanisme balbutiant à travers le thème de la dualité Homme/animal, pour nous donner une fantasy intimiste et forte, avec des personnages marquants. On pourra deviner en toile de fond un manifeste sur le droit à la différence et une revendication humaniste d’une féminité prenant forme en un monde sauvage où c’est le chasseur qui domine. Une magnifique fresque sous le ciel encore jeune d’une préhistoire magique où se devine la présence invisible des esprits.........


Megan Lindholm
Le Peuple des Rennes
10/10

AUX TEMPS PREHISTORIQUES, L’HISTOIRE D’UNE FEMME QUI SE BAT POUR EXISTER DANS UN MONDE DOMINE PAR LES HOMMES ET QUI TENTE DE PROTEGER SON FILS EN RESPECTANT SA DIFFERENCE.

Une nuit, Tillu, la guérisseuse de la tribu de Bénu, décide de fuir avec son fils Kerleu, un enfant étrange tombé sous le coup du Chaman Carps, qui veut en faire son successeur. Au-delà de la toundra gelée, elle va planter sa tente dans une forêt lointaine et essayer de reconstruire leur vie. Mais kerleu n’est pas un enfant facile. Au cours d’une vision il a été approché par un loup à la fois effrayant et majestueux : il rêve alors de devenir Le frère du loup.

La mère et le fils son découverts par une autre tribu à la suite d’un accident de chasse dont elle est rendue responsable. Heckram, l’ainé des chasseurs, accepte cependant qu’elle soigne le blessé. Tillu n’est pas insensible au charme d’Heckram, mais celui-ci doit bientôt épouser Ella. Or, un soir qu’elle est partie puiser de l’eau, Ella ne revient pas au campement. Inquiet, Heckram part à sa recherche et la découvre blessée à mort, défigurée. Est-ce un animal sauvage qui a tué Ella......ou autre chose ?

Les éditions Le Pré Aux Clercs suivent la voie ouverte par Mnemos avec le superbe Dernier Magicien. En choisissant de publier le premier volume du cycle Le Peuple des Rennes, l’éditeur a mis le doigt sur un formidable cycle préhistorique qui évoque Jean M. Auel. mais avec un référent au chamanisme Indien dont Megan esquisse les ailes dans le ciel brumeux de cette société préhistorique. Cela donne un roman non pas purement féministe mais un hymne à la femme et à la liberté. Ces tribulations d’une femme aux premiers temps d’un monde jeune dominé par l’homme chasseur est une belle évocation pleine de subtilité, mais en même temps une allusion symbolique aux difficultés pour la femme de s’assumer face aux vindictes posées par les hommes sur le monde. Emergence de la femme en tant qu’être social, Le Peuple des Rennes est aussi une gigantesque fresque sauvage au pays des premiers hommes.

Hommage au monde remarquablement évoqué par Auel, Le Peuple des Rennes y rajoute une spiritualité naissante, un sentiment propre au chamanisme, une musique psalmodiée qui se laisse deviner à la lecture, belle et étrange. L’auteur y inclura de fait un certain dualisme entre bien et mal qui sera par la suite radicalisé par les tendances monothéistes humaines qui en se solidifiant et en convertissant l’autre se feront institutions asphyxiées par leur propre système.

Enfin, la virtuosité de Megan Lindholm s’épanche dans un paramètre nouveau, ce qui donne à cette fantasy préhistorique une épaisseur nouvelle. Au tribal et au chamanisme naissant, l’auteur y surajoute le thème de la dualité. Nous ne sommes pas si simples, pas si clairs. Le thème du double et de l’animalité qui sous-tend notre moi ou qui est en symbiose avec les hommes, au-delà des paramètre anthropologiques, est admirablement mis en scène.

Mais les explications qu’apportera l’auteur sont originales, et leur mise en scène sauvage et poétique comme le monde humain décrit alors dans son commencement. On pense à Whitley Strieberg mais c’est entièrement original. L’auteur n’est il pas lui même double ?? Robin Hobb dans des séries plus masculines, plus traditionnelles, Megan Lindholm dans ces romans intimistes où les ruptures d’avec le réel et les grandes gestes épiques sont plus intérieures, plus en corrélation avec les climats et sentiments des protagonistes. Ce qui ne fait pas forcément du cycle de L’Assassin Royal une fantasy sans préoccupation aucune des maturations et changements de son héros. Disons que ce n’est pas la même narration, pas le même ton. Megan est une discrète pleine de retenue, Hobb un forgeur de légendes épiques plus grandiloquentes. Mais les deux ont en commun le devenir individuel et ce courage de trouver de l’ordre dans le chaos et de fait un équilibre dans nos propres ténébreuses contradictions. Et c’est bien là la vertu de toutes les gestes de fantasy..........

Le Peuple des Rennes, Megan Lindholm, 400 pages, Octobre 2004, 19 Euros


Megan Lindholm/ Robin Hobb, auteur au double visage romanesque, est une merveilleuse conteuse. Au mois d’Octobre 2004 paraîtra un nouveau roman au ton atypique aux éditions Telemaque logiquement, si tout va bien.....
Vivement Octobre, le joli mois de Hobb, oups, pardon, de Lindholm.........
Le titre : Le Dieu dans l’ombre





Retour au sommaire