SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  La grande épopée de Picsou 1

"La grande épopée de Picsou 1 " de Don Rosa


- Je suis Wyatt Earp !
- Ah ! et moi, savez-vous qui je suis ?
- Picsou ! La furie du Montana ! Le poison de Pizen Bluf !
- La terreur du Transwall, la bête noire du bush australien et quelques autres surnoms impressionnants, mais exacts ! Il faut sortir le dimanche !

Sache, ô lecteur, qu’entre l’engloutissement des fortunes et l’ascension des traders de Wall Street, il fut un âge de ruée vers l’or, où des espoirs resplendissants s’étalaient de par le monde.
Alors vint Balthazar Picsou, cheveux courts, oeil sombre, pioche au poing. Tour à tour cireur de chaussures, matelot, cowboy, prospecteur, homme d’affaires, chercheur d’épaves, avec ses peines immenses et ses colères démesurées, qui piétina de ses chaussures rapiécées les orgueils de ses rivaux.
Tout commence en Écosse où le clan des MacPicsou perdurait malgré des revers de fortune. "Les Mc Picsou n’ont jamais craint personne..., sauf le collecteur d’impôts". Chassé du château de ses ancêtres highlanders par le fantôme du chien des Biskerville (1) le clan se réfugia à Glasgow.
L’espoir de la famille repose sur le jeune et entreprenant Balthazar Picsou. C’est ainsi que le jeune aventurier traverse l’Atlantique en quête d’aventure (et d’argent). Il laisse dans sa terre natale sa famille dont Hortense une jeune soeur colérique en se demandant quel caractère aurait son enfant si jamais elle en avait un ( on en reparlera).
Les ennemis de Picsou seront nombreux : la famille Rapetou, Flairsou, Archibald Gripsou, les frères James, les Dalton et même un zombie. Rien n’arrête Picsou ! Mais voici un nouvel adversaire : le président Theodore Roosevelt ! Et puis quoi encore ?!
Fan de Carl Banks le créateur de Picsou ( qui au départ ne devait être qu’un personnage secondaire de la saga de Donaldville), l’auteur Don Rosa a puisé tous les éléments biographiques fournis par le maître pour former un tout cohérent. Parfois il même rectifie les erreurs historiques. Ainsi Picsou a bien participé à la ruée vers l’or du Yukon. Mais Carl Banks évoquait 1898, ce sera 1896. De même Banks précise que la colline surplombant Donaldville a acquis le surnom de "killmotor" lors de la fondation de la ville. Or l’époque du far-west n’étant pas très motorisée Rosa en conclut que la colline devait s’appeler à l’origine "killmule". C’est lors de l’arrivée de Picsou à bord d’un véhicule ( utilisant un mélange de kérosène et d’huile de baleine) qu’elle prit le nom de "killmotor" suite à l’échec du conducteur de le faire monter jusqu’en haut de cette colline abrupte.
Le sens du détail se manifeste jusque dans le dessin. On remarquera que dans la photo de famille McPicsou Hortense apparaît floue, étant trop énervée pour rester immobile. Quelque temps plus tard faisant un séjour temporaire au paradis des Mc Picsou le héros apprendra que le destin a prévu pour lui un "neveu colérique". Il en conclura aussitôt qu’Hortense aura bien un enfant (on en reparlera).
Rempli de nombreuses références cinématographiques cette biographie de l’homme le plus riche du monde (2) nous offre des rencontres inattendues comme Grégoire Trouvetou le grand-père de Géo Trouvetou, ainsi que des séances de baston mémorables.
L’amour n’est pas absent. On trouve même un coup de foudre entre Hortense Mc Picsou et un dénommé Rodolphe Duck, d’où le commentaire : "si ces deux exités se marient, je me demande ce que ça va donner comme gamin !" (on en reparlera).
Ce gigantesque travail d’érudition permet à Picsou d’entrer dans la légende.

(1) toute référence avec l’enquête de Sherlock Holmes « Le chien des Baskerville » est évidemment purement fortuite
(2) la représentation des personnages en animaux anthropomorphes est une caricature, les héros sont en fait des humains

Damien Dhondt

Scénario & Dessin : Don Rosa, Avant-propos : Pascal Pierrey _ Traduction : Jean-Paul Jennequin _ La Grande épopée de Picsou tome 1 _ Edition Glénat, Collection : Intégrale _ décembre 2012 _ Inédit, moyen format, 144 pages couleurs _ 29,50 euros



Retour au sommaire