SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  M - R -  Necronomicon (Le livre de Satan) (2008)
"Necronomicon (Le livre de Satan) (2008) "
de Leigh Scott


Sortie directe en DVD en octobre 2012.
Ça se passe en Louisiane, sans doute pour faire un peu plus Vaudou car toutes les histoires de Lovecraft se déroulent dans le Massachusetts.
En effet ce film est une adaptation de la nouvelle L’abomination de Dunwich de Lovecraft.
Le sous-titre du film (Le Livre de Satan) n’a rien à voir avec l’histoire où il n’est jamais question de Satan et le commentaire du début (« Les Watheley célébraient le culte de Satan et du Vaudou ») n’a rien à voir avec Lovecraft qui était athée... Mais, ensuite, le film va rester très fidèle à l’esprit de Lovecraft car il ne sera plus question de Satan et du Vaudou.
Donc, comme tout lecteur de Lovecraft le sait, une femme de la famille des Wathelay, accouche de deux jumeaux dont l’un est monstrueux.
On assiste ensuite à une espèce d’exorcisme qui a lieu dix ans plus tard dans cette même maison, cérémonie dans laquelle intervient un objet en forme de pyramide qui fonctionne comme le cube maléfique de Hellraiser...
Puis on va dans une classe de lycée où il est question de Cthulhu. Enfin !
Le vieil homme qui a procédé à l’exorcisme retrouve le professeur à la fin de la classe, et ils échangent ces mots que tout lovecraftien reconnaît bien :
-  N’est pas mort ce qui à jamais ne dort
-  Et au cours des siècles même la mort peut mourir.

Il y a aussi des filles sculpturales (ça ce n’est pas très lovecraftien) dont l’une est enlevée par Wilbur Watheley pour la donner à manger à son frère monstrueux.
Tout le monde cherche la page 751 du Necronomicon qui a disparu de toutes les copies connues. Là on sort complètement de la nouvelle L’Abomination de Dunwich, mais on reste chez Lovecraft. Wilbur Watheley est joué par Jeffrey Combs, le seul acteur véritablement et génialement lovecraftien.
Il faut donc retrouver l’original du Necronomicon.
Dommage que le monstre est assez nul. Le réalisateur aurait mieux fait de le suggérer plutôt que de montrer de flasques tentacules et une bouche aux dents pointues au milieu d’un nuage avec quelques tentacules.
Yog Sottoth ! J’aime quand même tous ces films lovecraftiens.

Alain Pelosato

Pour les films (et séries télé) inspirés de Lovecraft jusqu’en 2011, voir mon livre :
Lovecraft au cinéma



Retour au sommaire