SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Cinéma bis et culte -  Vierges pour le bourreau (1965)

"Vierges pour le bourreau (1965) " de Max Hunter



En fait Max Hunter est le pseudonyme de Massimo Pupillo.
En prologue on assiste à l’exécution du bourreau (très théâtral) dans une « vierge de Nuremberg » qui est scellée avec le corps dedans dans les caves d’un grand château (qu’on revoit dans Le Cimetière des Morts vivants du même Pupillo, tourné dans la foulée...)
Après le générique, une équipe arrive pour trouver une ambiance gothique afin de faire des photos d’illustrations de livres d’horreur... (en référence à un comics)
Et devinez ? Ils vont réveiller le bourreau !
Ils font des photos d’horreur mais la réalité va les rattraper. Les séances photo sont longuettes et les séances de torture sont désopilantes.
Il y a beaucoup d’explications, de morts et des bagarres.
« Il ne faut pas exagérer avec la mort car souvent elle se venge cruellement... » sont les paroles de ce petit film délicieux.
Mais où sont les vierges ?
Les suppléments du DVD sont particulièrement intéressants avec un exposé d’Alain Petit sur ce film, ses producteurs, son réalisateur et les acteurs. Superbe !
Ce film représente « une fin de course » du cinéma d’horreur italien, qui reprendra vie avec le Giallo en 1970. Alain Petit qualifie ce film d’ancêtre des torture movies si à la mode de notre temps...

Alain Pelosato

Ce DVD est édité par Artus films



Retour au sommaire des films bis et culte