SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Honey x Honey tomes 7 et 8

"Honey x Honey tomes 7 et 8 " de Kanan Minami

Lors de son travail pendant l’été, Yuzuru a rencontré Kai, un jeune lycéen riche et prétentieux. À la rentrée, elle apprend qu’elle doit devenir sa « honey », ce qui s ’assimile en gros à une servante spéciale en classe. Tout commence très mal entre eux, mais avec le temps la jeune femme tombe peu à peu amoureuse du garçon et décide de se plier à ses exigences par amour et non plus pour l’argent.

Dans le tome 7 :
L’école et son système sont totalement remis en question alors que la famille Kuki y prend le pouvoir. Ils veulent abolir les Honey. Mais ce qui pourrait être une libération se trouve être rejeté par les élèves qui veulent conserver ce régime et décident de tout mettre en œuvre pour y parvenir.

Dans le tome 8 :
Kai fait tout pour faire de Yuzuru une jeune femme du monde et décide de lui apprendre les bonnes manières afin qu’elle devienne une épouse parfaite dans un avenir proche. Mais ce n’est pas gagné et Yuzuru redoute la rencontre avec ses futurs beaux parents.

Ce mature shojo (interdit au moins de 16 ans à cause de scènes érotiques) apparaît comme léger et frais. Le tome 7 est particulièrement réussi avec son intrigue et ses rebondissements, même si la fin est cousue de fil blanc. Le tome 8 clôt la série également comme tout le monde s’y attend, mais ne perd rien de son humour et de sa fraicheur. Ce tome contient en bonus une ancienne histoire de l’auteur (une romance à la sauce serial killer), elle aussi sympathique.

Virginie Liégeon

Honey x Honey tomes 7 et 8 de Kanan Minami - Edition Glénat- juin et aout 2011 - Inédit poche, sens de lecture japonais, 192 pages noir et blanc - 6,90 euros.



Retour au sommaire