SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  The Boys 7 : ... faut y aller !

"The Boys 7 : ... faut y aller ! " de Garth Ennis & Darick Robertson


- Les G-Men, par nature, que ce soit en termes de méthode de recrutement ou la façon dont les liens sont tissés entre eux... sont un réacteur nucléaire en instance d’expansion.

Le petit Huggie est confronté à l’Enfer Vert. Car c’est aujourd’hui le jour de la Saint Patrick, fête traditionnelle irlandaise. Certes nous ne sommes pas en Irlande, mais aux USA. Cependant tous ceux ayant des ancêtres irlandais ont estimé qu’il était de leur devoir de célébrer la culture irlandaise : alcool, vomissements, alcool, comportements délirants, alcool...
Mais comment le petit Écossais s’est-il retrouvé en plein délire éthylique irlando-américain ?
Ayant reçu pour mission d’infiltrer une des équipes de super-héros G-Men ( remplacez le G par un X et comparez les looks et super-pouvoirs des G-Men avec...une équipe de super-héros située dans l’univers Marvel) Huggie est perplexe devant les "anomalies comportementales" de ses nouveaux "amis". Mais comme ils passent le plus clair de leur temps dans leur manoir (toute ressemblance...) il a été décidé de les "socialiser" et de les faire se comporter comme des gens "normaux".
Cependant choisir le jour de la Saint Patrick n’était pas vraiment une bonne idée. Évoluant au milieu des "normaux" vomissant du vert "l’élite" des super-héros n’est pas vraiment dépaysée.
Pendant ce temps "The Boys" l’équipe de barjos déjantés chargée par la C.I.A. de contrer les super-héros qui se mêlent de politique poursuit ses investigations. Le "Français" et la "Fille" poursuivent leurs écoutes clandestines tout en étant prêts à fournir à Huggie un soutien musclé. De son côté "la Crème" enquête sur l’identité de la G-Woman qui a retourné son propre pouvoir contre elle pour se suicider. Pendant ce temps Butcher contrarié par ses propres découvertes se permet des réflexions philosophiques sur la quête d’identité des Américains qui veulent honorer leurs racines en jouant les ivrognes.
Cette suite du précédent volume "Quant faut y aller..." altère de façon cataclysmique la réputation des super-héros...aux costumes marqués d’un X.
On peut aussi y voir une parabole de l’Amérique transposée dans les nombreuses équipes G : la haine envers les autres membres de leur équipe, la volonté de se distinguer des autres.
L’irrespectueux (et irlandais) Garth Ennis est à l’oeuvre, officiant dans le cadre d’un humour noir...très noir.

Damien Dhondt

Scénario : Garth Ennis, Dessin : Darick Robertson, Couleurs : Tony Avina _ The Boys, tome 7 :...faut y aller !_ Episodes originaux : "We Gotta Go Now" & Rodeo Fuck" "The Boys 27 à 30 " _ Traduction : Alex Nikolavitch, Lettrage : Alessandro Benedetti _ Edition Panini Comics _ mai 2010 _ Inédit, moyen format, 96 pages couleurs _ 11 euros



Retour au sommaire